Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire