C'est au bout de la vieille corde qu'on tisse la nouvelle.

Proverbe afrcain