L'homme absurde est celui qui ne change jamais.

Georges Clémenceau