BW_3_humanite

Notre planète Terre a une conscience, elle a peur de sa fin. Elle parvient à contacter les formes de vie qui la peuplent afin qu'elles lui viennent en aide à travers les siècles.

Le paléontologue Georges Wells découvre lors d'une expédition en antarctique les restes d'êtres humains d'une taille de 17 mètres. Or, il ne vivra pas assez longtemps pour transmettre sa découverte au monde. Pendant ce temps son fils, étudie un projet sur le rapetissement des humains basé sur son étude du peuple Pygmée. Parallelement à ces recherches Aurore Kamerer pense que l'avenir passera par la femme, elle part pour un voyage en Turquie afin de découvrir les secrets des dernières amazones qui auraient la faculté d' être moins touchées par les radiations. De retour à Paris David et Aurore sont contactés par les services secrets afin de mettre au point un être humain plus petit génétiquement modifié capable de contrer les attaques terroristes et nucléaires alors que la guerre fait rage en Iran. Ce projet va transformer leurs vies et son impact sera irreversible...

Ce roman nous parle de notre passé et de notre avenir et d'un éternel recommencement des erreurs humaines. A travers le témoignage de notre Terre, nous découvrons qui'il y a eu une première humanité, puis la seconde la nôtre et que la troisième se prépare. Le projet des micro humains est significatif des peurs ancestrales de l'homme, sa fin. Mais c'est par les erreurs des chercheurs que la vérité sera dévoilée au monde entier au prix de la vie de cette nouvelle humanité asservie pour le soi disant bien des hommes  mais  jusqu'à quand....

J'attends avec impatience le second tome de cette trilogie qui nous amène à réfléchir sur l'éternel recommencement des erreurs de l'humanité malgré les alertes incessantes de notre mère la Terre.